Kawtef – El Hadj Niang c*0uche avec sa fille à plusieurs reprises…Il s’explique«dama ko wo sama chambre après…»

Décidément on aura tout vu dans ce monde… Une histoire rocambolesque et triste a atterri à la chambre Criminelle de Mbour.

El Hadji Niang, né en 1976, à Dagana Wolof, pêcheur de profession, est accusé d’inceste sur sa fille. Après avoir divorcé avec la maman de la victime Diatou Faye, le père de Ndèye Fatou Niang se rendra à Djifer pour continuer son travail. Pour la première séquence, il décida de revenir à Mbour prendre sa fille afin de l’emmener avec lui. C’est en ce moment que tout a démarré. La fille, née en 2010 n’avait aucun moyen de s’échapper ou d’informer ses proches. La décision de quitter Djifer pour Joal sera la mauvaise décision du père de Ndèye Fatou Niang, car c’est là bas que tout va éclater.

Le 17 juin 2021, le commandant de la brigade de Joal sera saisi par la mère Ndèye Fatou Niang, répondant au nom de Diatou Faye à travers une plainte contre El Hadji Niang pour viols répétitifs sur sa fille. Aissatou Diack, la tante de la victime a pour sa part affirmé que le père El Hadji Niang abusait de sa fille. Une fois à l’hôpital avec les pandores, il a été confirmé par le gynécologue que Ndèye Fatou Niang a été victime de viols répétitifs et a d’ailleurs perdu son hymen.

Interrogée, Ndèye Fatou Niang dit être abusée plusieurs fois par son père El Hadji Niang qui l’appatait par des cadeaux depuis 2019 à Djifer. Dans sa déclaration, El Hadji Niang a reconnu les faits avant d’ajouter que sa fille attendait ses moments de solitude pour se jeter sur lui . » Au moment où la famille prenait le thé, je l’ai convoquée dans la chambre, je l’ai collée à ma poitrine jusqu’à l’éjaculation ».

Share this content:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut